Rodrigue Ousmane

Danseur

Chorégraphe

 

La compagnie Nag’Doro a été créée en 2005 par le jeune danseur/chorégraphe tchadien Rodrigue Ousmane.

Rodrigue est danseur/chorégraphe en danse afro hip-hop contemporaine. À travers ce ce mélange de genres, il développe son travail personnel en créant des pièces en solo ou des pièces où il met en scène d’autres danseurs.

Grâce à son prix Visa pour la création de son premier solo « LEDA » en  2010  et à son premier prix de chorégraphe en Allemagne en 2012, Rodrigue a été élu artiste de l’année en 2013 dans son pays. Ce qui lui vaut une reconnaissance professionnelle et permet de porter ses valeurs humaines et artistiques à travers ses actions.

 

Il est  un artiste très engagé. Toutes ses créations sont des portes-paroles de faits de société pour dénoncer tout ce que l’homme est capable de faire en mal. Sans être fataliste, Rodrigue met en danse, en slam, en scène, en lumière ce qui est essentiel dans son pays, pour que les choses évoluent. Se faire entendre et ne pas attendre.

 

Cette association est la seule au Tchad à enseigner et diffuser aux nouvelles générations la danse hip-hop avec une base de mouvements  en danse traditionnelle tchadienne et une écriture contemporaine. Rodrigue en est l’initiateur et le seul formateur à ce jour.

Il organise tout au long de l’année au Tchad des battles «Talent hip-hop »  à l’Institut Français du Tchad,  où il réunit des futurs jeunes danseurs et slameurs en compétition. Des formations en danse, dont "les ateliers du monde", projet financé par un l'Institut de Paris dans le cadre de l'aide au projet Afrique et Carîbes, avec la venue de Farid Berki, danseur/chorégraphe de la Cie Meltingspot et Olivier Le françois, danseur/chorégraphe.

Et puis 2015 il organise une compétition nationale "Wassoum Boom" en danse hip-hop et rap.

Toutes ses actions tentent à faire progresser les danseurs afin de les professionaliser et d'inscrire le Tchad comme un pays référent en danse afro hip-hop.

Rodrigue donne des cours toute l’année à l’école Française du Tchad, aux petits comme aux grands.

 

Il mène actuellement plusieurs actions au Tchad, tout en répondant présent sur le territoire européen et international; un exercice qu’il mène depuis 8 ans.

 

Sa carrière prend  son élan année après année, sa participation à la Biennale de la danse de Lyon 2014 confirme ses qualités de danseur/chorégraphe.

 

Cie Nag'doro

Tchad

danse

Afro Hip-hop

Contemporaine

 

"Rodrigue Ousmane incarne sa danse afro hip-hop, une danse hip-hop  forgée depuis son plus jeune âge par un quotidien où survivre est un combat celui des Ghettos de Ambassatna et de Kabalaye, quartiers pauvres  de N’Djamena, capitale du Tchad. 

Rodrigue Ousmane mêle sa danse hip-hop à un patrimoine de danses traditionnelles tchadiennes avec une  aisance et une richesse d’écriture chorégraphique d’une extrême densité. Il cherche à associer ces danses avec certains styles de danse hip-hop par une recherche sur le mouvement dansé. Il tente, expérimente, et  élabore afin de faire naître un style spécifique et singulier de danse afro hip-hop contemporaine.

Sa gestuelle associe tout un ensemble de mouvements qui trouvent leurs sources d’inspiration dans des scènes issues de la société ainsi que de la vie de la faune et de la flore. 
Elles sollicitent son Imaginaire. Le mouvement dansé traduit ce qu’inspire l'action réelle d'une situation, de telle sorte que la succession de ces mouvements chorégraphiés relatent la situation vécue. Comme si vous lisiez un livre, chapitre par chapitre ou mieux encore comme si vous étiez au cinéma, emporté dans une histoire avec un début et une fin. 
La mise en scène s’appuie sur une lecture du thème accessible. La danse est au service d’une cause à défendre et d’une narration afin de provoquer réflexions et questionnements chez le spectateur.
A travers son engagement artistique, Rodrigue Ousmane à l’art de nous surprendre, de nous embarquer et de nous bouleverser en abordant des sujets qui nous touchent et nous concernent tous."

 

 

 

Photo: Manon Duna Diclos, Mai 2014

"Timothée ou l'histoire d'un enfant soldat",

au Centre de danse Chorégraphique Pôle Pik à Bron, Cie Kafig.

Photo: Lars Menzel, 2012

                         "Leda", Centre Chorégraphique National de Danse dela Rochelle/Poitou-charene

Photo: "Cri-cra", octobre 2012, à l'Institut Français du Tchad